Le comte de Buffon
s'exclamait en 1707 :

"La plus noble conquête
que l'homme ait jamais faite
est de ce fier et
fougueux animal… "




Le cheval bien sûr !
Deux siècles plus tard,
Alfred Jarry lui répondait :

" La plus noble conquête
du cheval, c'est la femme ".

 


A Château Fonrazade, trois superbes chevaux broutent la prairie pour le plaisir de Fabienne Balotte ravie de pouvoir conjuguer ses deux passions, les chevaux et le vin.
Fille unique de Guy Balotte, propriétaire depuis 1958 du domaine qui appartint pendant des décennies au Comte des Cordes, elle est devenue vigneronne par choix.
Elle aime raconter ses premières émotions d'enfant lorsqu'elle parcourait les vignes à la recherche parfois de sa grand-mère maternelle, Renée, qui partait travailler à cheval dans son vignoble de Saint-André de Cubzac.
Elle avait à peine cinq ans pour ses premières vendanges, celles du millésime 1964. Aujourd'hui encore sa mémoire frémissante lui en restitue chaque détail : senteurs des raisins gorgés de soleil, visages burinés des vignerons, leur bonheur au travail à mesure qu'arrivaient au cuvier les lourds paniers débordant de grappes. Quand le raisin entrait en fermentation, une odeur âcre se répandait, traversant les pierres, collant à la peau, envahissant tout le domaine…
Dans les sillons au propre et au figuré de son père jeune octogénaire et toujours très actif, et avec le soutien diligent de son mari ingénieur Lucien Giol, la jeune femme a pris la relève. Ses activités sont polyvalentes et vont de la vinification au commercial, dont elle entend également s'occuper pour maintenir la bonne renommée du domaine.
(extrait de "Bordeaux Vins de Plaisir", par Marie et Serge Tchekhov, Amavinum Editeur)